Parco naturale Orsiera Rocciavrè

Carte d'identité

  • Superficie : 10.947 ha

  • Région : Piemonte

  • Province : Torino

  • Communes : Bussoleno, Chianocco, Coazze, Fenestrelle, Mattie, Meana di Susa, Roure, San Giorio di Susa, Susa, Usseaux, Villar Focchiardo

  • Institution : Loi Régionale n.66 du 30/05/1980

  • Liste officielle AP : EUAP0223

  • SIC/ZPS : IT1110006 Orsiera Rocciavre'

  • Organisme de gestion : Ente di gestione delle aree protette delle Alpi Cozie

  • C.F. 94506780017

Déchargez le Depliant del Parco (5,5 Mb)

Les bureaux du Parco naturale Orsiera-Rocciavrè sont à Bussoleno, Via Massimo d'Azeglio 16, Tel.0122.47064 et à Fenestrelle, dans le hameau de Mentoulles, Via Nazionale 2, Tel. 0121.83757.

Un Parc pour Quatre saisons

Le Parc se situe sur les Alpes Cottiennes Septentrionales, sur le territoire des vallées Chisone, Susa et Sangone.

Les limites de la zone protégée courent en moyenne sur une altitude de 1.400 m et les sommets les plus importants à l’intérieur du parc se trouvent à près de 3.000 m : Monte Orsiera (2.890 m), Monte Rocciavrè (2.778 m) et Punta Rocca Nera (2.852 m).

Le massif de l'Orsiera-Rocciavré est constitué de roches d’origines diverses mais toutes issues bien sur de l’orogenèse alpine. Une grande partie de ces roches, y compris les sommets principaux, est constituée d’ophiolites ou de pierres vertes. D’autres roches, provenant de la couche continentale, se trouvent à la périphérie du massif.

L’histoire "récente" des montagnes du Parc est caractérisée par la transformation advenue avec l’érosion. L’action des glaciations de l’époque Quaternaire est évidente, en observant la moraine de fond, les lacs glaciers et les moraines frontales (Lac Chardonnet, Lac de Laus et Lac La Manica, Lac Sottano, Lac Soprano), les roches moutonnées et les vallées en forme de "U". On y trouve également des accumulations de détritus de moraines et des glissements ; au cœur du Parc, la dépression de Cassafrera est particulièrement suggestive avec ses gros blocs erratiques qui tapissent le sol, malgré qu’aujourd’hui on ne retrouve plus dans le Parc les conditions essentielles pour la formation de glacier, ni de petits névés permanents.

L'altitude du zéro thermique moyen est en hiver à environ 1.700 mètres. Sur le territoire on note des précipitations relativement pauvres, certainement parmi les plus basses de l’Italie Nord-occidentale. On enregistre en moyenne un pic au mois de mai et au mois d’octobre et un minimum au mois de janvier et au mois de juillet.

Le paysage du Parc est particulièrement intéressant car le territoire protégé couvre une bonne largeur altitudinale, mais aussi que parce que les trois vallées ont des caractéristiques climatiques et pédologiques différentes.

Foto prateriaLes caractéristiques géomorphologiques du parc ont permis à plusieurs espèces de trouver un habitat satisfaisant et en effet on peut y trouver une faune diversifiée :
Mammifères : le campagnol roussatre, la souris de terre, le mulot à collier, le lérot, l’écureuil, le loir, le hérisson, la belette d’Europe, la martre, le blaireau, la musaraigne, la musaraigne naine, l’hermine, le lagopède, la perdrix des Alpes, la marmotte, le chamois, les mouflons, les bouquetins, le renard, le sanglier et le loup.

Oiseaux : la mésange bleue, la mésange charbonnière, la mésange nonnette, le geai, le pic rouge, le tichodrome échelette, le troglodyte mignon, le pouillot veloce, le merle, la chouette hulotte, l’autour des palombes, l’épervier, la mésange noire, la mésange boréale, la mésange huppée, le roitelet huppé, le grimpereau des bois, le bec croisé, le bouvreuil pivoine, le casse-noix moucheté, la chouette de Tengmalm, l’alouette, le tarier des prés, la linotte, le pipit spioncelle, le traquet motteux et le queue rouge, le choucas, la crave à bec rouge, le tichodrome échelette, le corbeau impérial, le crécerelle, l’aigle royal, l’hirondelle des rochers, mais aussi le tétras lyre , le merle à plastron, l’accenteur mouchet, la fauvette babillarde et le sizerin cabaret.

Les lacs alpins sont habités par des espèces locales comme la grenouille rousse, l’omble de fontaine, la truite fario.
 

ARGUMENTS :

Potrebbe interessarti anche...